Présentation

Le doctorat en éducation vise une formation d'avant-garde à la recherche en éducation, de façon à assurer l’évolution des connaissances en vue d’améliorer l’intervention éducative en divers milieux : scolaires, sociaux, gouvernementaux ou autres.

Ce programme offert conjointement avec les autres universités constituantes du réseau de l’Université du Québec privilégie une approche interdisciplinaire en permettant de bâtir de nouveaux modèles d'explication et d'intervention.

Structure du programme

Les cours de scolarité des deux premières années du doctorat en éducation sont dispensés à l’UQAM. Une aide financière est disponible pour couvrir une partie des frais associés aux déplacements requis.

Les étudiants travaillant sur différents projets de recherche se côtoient lors des différents séminaires, de sorte que chacun profite des riches échanges pour apprendre à recevoir une rétroaction à propos de leurs projets et commenter les recherches de leurs pairs, sur le plan scientifique.

Ce programme comporte la rédaction d’une thèse de 54 crédits sur un sujet particulier lié aux sciences de l’éducation. 

Stages de recherche

Le doctorat en éducation permet la réalisation de deux stages de recherche auprès de chercheurs universitaires et dans des équipes de recherche, au Québec ou encore à l’étranger, contribuant ainsi à enrichir la formation doctorale. 

Axes de recherche

Les thèmes abordés dans le cadre des études de cycles supérieurs en éducation peuvent être très variés. Les sujets d'études peuvent s'inscrire dans l’un ou l’autre des domaines suivants :  

  • adaptation scolaire et sociale, orthopédagogie;
  • administration scolaire, gouvernance et financement de l’éducation;
  • développement de l’élève et cognition;
  • didactique des disciplines (français, mathématiques, sciences, univers social,  éthique, musique, etc.);
  • enseignement-apprentissage;
  • formation pratique (stages);
  • littératie, numératie;
  • persévérance et réussite scolaire;
  • profession enseignante;
  • psychologie, philosophie ou sociologie de l’éducation;
  • technologies de l’information et de la communication en éducation;
  • etc.

Perspectives d’emploi

En plus de permettre l’approfondissement d'un domaine ou encore l'acquisition de compétences en recherche, les programmes de cycles supérieurs en éducation rendent accessibles ou facilitent l'accès à certains emplois :

  • un avancement dans sa carrière d’enseignant ou d’intervenant en milieu éducatif;
  • direction d'école (DESS en administration scolaire ou maîtrise en éducation, profil professionnel - concentration administration scolaire);
  • orthopédagogue à différents niveaux (programme court de 2e cycle en orthopédagogie et maîtrise en éducation, profil professionnel - concentration adaptation scolaire et sociale);
  • conseiller pédagogique dans une commission scolaire;
  • professionnel dans un ministère ou dans d’autres organisations développant, gérant ou supervisant des projets de recherche ou de développement pédagogique;
  • chargé de cours dans les programmes universitaires de premier cycle en éducation (pour les cours liés à la spécialité développée);
  • enseignement au collégial (si une spécialisation disciplinaire suffisante est possédée);
  • professionnel pour des projets de recherche universitaire en éducation;
  • professeur-chercheur en éducation (doctorat en éducation dans un champ correspondant aux postes offerts en milieu universitaire).

Consultez l'UQAR-Info pour tous les reportages, nouvelles, événements et témoignages d’étudiants touchant le domaine des sciences de l'éducation.