Présentation

Le baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources offre une formation multidisciplinaire unique au Québec, car 70 % des cours comprennent du travail de laboratoire et des sorties sur le terrain.

Des cours sur le milieu marin, sur l'atmosphère, sur la valorisation des bioressources et sur les grands enjeux environnementaux sont notamment au menu.

Offert de façon intensive sur sept trimestres, dont deux l'été où se déroulent des stages rémunérés, ce programme permet l’obtention du titre professionnel de chimiste délivré par l'Ordre des chimistes du Québec.

Qu’est-ce que la chimie de l’environnement et des bioressources?

Le baccalauréat en chimie de l’environnement et des bioressources prend tout son sens dans le contexte mondial dominé actuellement par les changements climatiques et le contrôle des impacts des activités humaines sur la qualité de l’environnement.

Ce programme vise à former des chimistes porteurs de solutions qui favorisent la gestion durable et la qualité de la vie des générations actuelles et futures.

La composante environnementale consiste à :

  • évaluer la qualité de l’environnement par l’analyse des milieux aquatiques, terrestres et atmosphériques;
  • comprendre les relations qui unissent les écosystèmes marins et l'atmosphère, le rôle de l'océan dans la biosphère, le comportement des gaz et leurs rôles dans l'effet de serre, l'amincissement de la couche d'ozone et la formation du smog urbain, etc.;
  • appliquer et concevoir des solutions dans le but de réhabiliter l’état de l’environnement;
  • bien saisir les grands enjeux environnementaux,  le rôle et la responsabilité d’un chimiste dans la société.

La composante valorisation des bioressources consiste à :

  • identifier les principales sources de matières résiduelles et leur potentiel de valorisation par recyclage ou transformation;
  • transformer les produits naturels pour les valoriser par extraction et par purification pour en accroître l’usage et la valeur;
  • appliquer les technologies actuelles permettant une transformation efficace et rentable des biomasses;
  • apprendre et aborder les outils de transformation des bioressources qui respectent davantage l’environnement par l’application des techniques de la « chimie verte ».

Stages

Le baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources comprend deux stages en milieu de travail crédités et rémunérés qui se déroulent lors des trimestres d’été.

  • D’une valeur de 7,5 crédits chacun, les stages équivalent à une session en termes de crédits, ce qui permet de compléter le programme en sept trimestres (2 ans et quatre mois).
  • Les stages peuvent être proposés par l'UQAR ou l'étudiant peut entreprendre ses propres démarches pour en trouver.
  • Les stages sont réalisés en entreprises privées ou au sein d’organismes publics (ex. : en laboratoire de recherche universitaire).
  • Les stages peuvent être aussi effectués à l’étranger. La formation de chimiste est reconnue internationalement et ne nécessite pas d'examen d'équivalence pour pratiquer dans un autre pays.
  • Pour l’étudiant, les stages permettent d’acquérir de l’expérience pertinente dans son domaine d'étude durant sa formation, mais aussi de mieux connaître le milieu de travail et ses particularités, de faire un choix de carrière éclairé, d'acquérir un esprit professionnel et de développer son sens des responsabilités.
  • Pour l’Université, les stages offrent un lien privilégié avec les futurs employeurs en plus de maintenir un contact avec le secteur de l’emploi qui permet de maintenir le programme à la fine pointe des besoins industriels en phase avec leur développement.
  • Pour les employeurs, les stages donnent accès à une main-d’œuvre hautement qualifiée et constituent l'occasion de former de futurs employés.

Perspectives d'emploi

Les diplômés d'un baccalauréat en chimie sont appelés à jouer un rôle important dans diverses recherches de pointe. Dans un milieu souvent multidisciplinaire, ils sont appelés à travailler dans des domaines d’interventions variés tels l’environnement, la pharmaceutique, la biotechnologie, la gestion de l'énergie, la nanotechnologie, la cosmétique et cosméceutique, les bioprocédés, l’alimentation, l’agriculture, l’aquaculture, l’électronique, les industries de transformation des matériaux, la recherche, le développement et l’enseignement.

La majorité des chimistes, soit près de 60%, travaillent dans le secteur privé, dans une entreprise, une compagnie, une pratique privée ou une coopérative et environ 30% d’entre eux dans les secteurs public ou parapublic. Source : Ordre des chimistes du Québec.

Nature et fonctions du travail de chimiste

En environnement :

  • évaluer et caractériser la qualité environnementale par l’analyse des milieux aquatiques, atmosphériques et terrestres,
  • étudier les phénomènes chimiques régissant les différentes problématiques environnementales et les effets synergiques des polluants,
  • utiliser la chimie pour lutter contre la pollution et travailler à réduire et même éliminer les résidus de l’industrie, les déchets domestiques et les différentes substances toxiques déversées dans l’environnement,
  • se servir de la chimie pour concevoir des procédés et des produits respectueux de l’environnement dans un esprit de développement durable.

En valorisation des bioressources :

  • valoriser les matières résiduelles et développer des nouveaux procédés de transformation ou d’utilisation,
  • transformer les produits naturels, valoriser leur usage, accroître leur valeur,
  • développer des nouvelles technologies pour la transformation des biomasses,
  • application des techniques de « chimie verte ».

Principaux emplois

Voici les principaux emplois occupés par des diplômés du  baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources : 

  • consultant en environnement;
  • chargé de projet en recherche et développement;
  • expert-conseil en chimie;
  • chimiste contrôleur de la qualité;
  • chimiste analytique en laboratoire;
  • gestionnaire de systèmes analytiques;
  • responsable de procédés;
  • représentant de matériel scientifique;
  • enseignant au niveau postsecondaire;
  • etc.

Poursuite des études aux cycles supérieurs à l'UQAR

Les diplômés du baccalauréat en chimie de l’environnement et des bioressources ont accès aux programmes de cycles supérieurs de l’UQAR dans les domaines suivants :