Océanographie

  • Des homards amateurs de moules?

    L’expansion de la mytiliculture (l’élevage de la moule) au large des îles de la Madeleine préoccupe plusieurs pêcheurs en raison des interactions possibles avec les autres espèces comme le homard. Dans le cadre de sa maîtrise en océanographie, Émilie Simard suit la piste de ces crustacés pour bien comprendre l’impact de ce nouvel environnement pour mettre en place l’aquaculture.

  • Titulaire d’un doctorat en océanographie, Virginie Roy vient de recevoir une bourse de 100 000 $ de la fondation W. Garfield Weston pour réaliser, au cours des deux prochaines années, des recherches sur l’Arctique au Musée canadien de la nature.

  • Une équipe d’océanographes de l’UQAR-ISMER mènera une campagne scientifique multidisciplinaire de deux semaines dans le golfe du Saint-Laurent, du 8 au 19 juin, afin d’étudier le secteur Old Harry et sa zone d’influence.

  • Le colloque « Environnement socioécologique du golfe du Saint-Laurent : sommes-nous prêts pour l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures ? » fait partie des activités à surveiller ce jeudi dans le cadre du 83e Congrès de l’Acfas. Il est présenté à l’UQAR-ISMER de 9 h à 19 h à la Salle Mohammed-El-Sabh (P-210).

  • Une équipe multidisciplinaire de chercheurs de l’UQAR vient d’identifier une nouvelle algue dans l’estuaire du Saint-Laurent. Déjà connue en Asie, la microalgue verte Coccomyxa sp. est signalée pour la toute première fois dans des moules bleues dans les environs de Rimouski. Une découverte étonnante dans cette portion de l’Amérique du Nord.

  • Les amateurs de crevettes nordiques, communément appelées au Québec les « crevettes de Matane », ne verront plus les changements climatiques du même œil. Une recherche réalisée par le professeur Piero Calosi et ses collègues européens démontre qu’une exposition aux futures conditions d’acidification des océans risque d’altérer significativement le goût de ce crustacé.

  • Lors du 16e congrès des étudiants du GEOTOP, Marie Casse, étudiante au doctorat en océanographie à l’UQAR-ISMER, a remporté un prix afin de récompenser la « meilleure présentation dans le domaine de l’océanographie ».

  • Plusieurs recherches en biologie et en océanographie portent sur l’impact de l’activité humaine sur les espèces marines. Dans le cadre de son stage postdoctoral en océanographie, Marianne Marcoux utilise une technique des plus singulières pour étudier ce phénomène : des microphones sous-marins qui enregistrent les « chants » de baleines!

  • L’Université du Québec à Rimouski accueille cinq nouvelles étudiantes argentines inscrites à la maîtrise en océanographie. La venue de cette première cohorte fait suite à la signature d’une entente entre l’UQAR-ISMER et le programme BEC.AR, soutenu par le gouvernement argentin, favorisant la mobilité de chercheurs et d’étudiants de l’Argentine.

  • L’UQAR-ISMER met sur pied un réseau d’innovation multisectoriel pour étudier l’environnement socio-écologique du golfe du Saint-Laurent. Intitulé « Notre Golfe », ce réseau de chercheurs bénéficie du soutien financier du programme d’appui aux réseaux d’innovation du Fonds de recherche Nature et technologies et de plusieurs ministères québécois, de réseaux de recherche et d’une association de pêcheurs.

  • Le changement de saisons expliquerait le renouvellement d’eau à différentes profondeurs dans le fjord du Saguenay. Dans le cadre de sa maîtrise en océanographie physique, Mélany Belzile étudie les courants marins de l’Estuaire qui renouvellent les eaux du fjord et qui en font un milieu propice à la prolifération d’une multitude d’espèces.

  • Dans le cadre de sa maîtrise en océanographie, François Turcotte évalue le potentiel antibactérien d’une molécule produite par une microalgue qui pourrait offrir de grandes possibilités de développement au secteur de l’aquaculture.

  • Le professeur Gustavo Ferreyra vient de faire son entrée au Cercle d’excellence de l’Université du Québec. Spécialiste en océanographie biologique de l’UQAR-ISMER, il a été un artisan clé de l’importante mission scientifique menée en Argentine l’hiver dernier.

  • Une quinzaine d’étudiants à la maîtrise et au doctorat en océanographie de l’UQAR ont récemment effectué un pèlerinage océanographique à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

  • Le conseil d’administration de REFORMAR annonce la nomination de Monsieur Érik Lapointe au poste de directeur général de la corporation.

  • Le professeur en télédétection Martin Montes et ses collègues le professeur Emilio Beier et le chercheur postdoctoral Alejandro Kurczyn développent un simulateur de traceurs de particules en suspension dans les eaux de surface. Un projet novateur qui implique l’UQAR-ISMER et le Centre de recherche scientifique et d'enseignement supérieur d'Ensenada (CICESE) du Mexique.

  • La revue Environmental Research Letters a publié ce printemps la première étude scientifique indépendante à se pencher sur les impacts environnementaux associés à l’exploration éventuelle du prospect Old Harry, dans le golfe du Saint-Laurent. Cette étude des professeurs Daniel Bourgault et Dany Dumont, de l’UQAR-ISMER, Frédéric Cyr, chercheur postdoctoral au Netherlands Institute for Sea Research, et Angela Carter, politologue à l’Université de Waterloo, caractérise la dispersion de polluants autour d'Old Harry et invite à poser un regard critique sur le processus régulatoire entourant le développement des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent.

  • Deux étudiants de l’UQAR, Mathieu Millour et Marie-Laine Roy, ont décroché le premier prix pour leur présentation orale et leur présentation par affiche lors du dernier colloque du Chapitre Saint-Laurent.

  • Candidate au doctorat en océanographie, Audrey M. Rémillard est boursière du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologie. Totalisant 12 500 $, cette bourse est attribuée à l’étudiante de l’UQAR par le biais de la programmation scientifique du regroupement stratégique GEOTOP.

  • >Diplômée à la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats, Lyne Morissette vient d’être honorée par la Fédération canadienne de la faune (FCF) pour sa contribution exceptionnelle à la conservation des ressources naturelles au pays.