Sciences infirmières

  • Le colloque « Enjeux et défis liés à la santé et aux services sociaux en régions rurales, éloignées et isolées » fait partie des activités à surveiller ce mercredi dans le cadre du 83e Congrès de l’Acfas. Il est présenté à l’UQAR au local J-205 de 8 h 30 à 16 h 30.

  • Professeure en sciences infirmières au campus de Lévis, Caroline Sirois est récipiendaire du Prix IMS Brogan, une distinction prestigieuse pour souligner sa contribution pour l’utilisation appropriée des médicaments.

  • La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée dans le domaine de la santé. Spécialiste de la neuropsychologie et de la santé mentale, le professeur en sciences infirmières Frédéric Banville développe, de concert avec le Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN) du Cégep de Matane, un appartement virtuel interactif permettant d’évaluer la mémoire et les fonctions exécutives de patients présentant des lésions cérébrales.

  • L’Université du Québec à Rimouski annonce l’ouverture de son baccalauréat en sciences infirmières à temps complet à La Pocatière à compter de l’automne prochain.

  • Les finissants et les finissantes au baccalauréat en sciences infirmières convient la communauté universitaire et le grand public à leurs séances de communication par affichage en avril au campus de Rimouski, au campus de Lévis ainsi que dans les autres territoires desservis par l’UQAR incluant la Côte-Nord et la Gaspésie.

  • Le 8 avril prochain de 13 h à 18 h, pour la première fois au Centre des congrès de Lévis, l’UQAR tiendra un événement d’envergure où seront présentés les 140 projets de fin d’études des étudiantes et étudiants au baccalauréat en sciences infirmières.

  • Le 1er avril prochain, les étudiants et étudiantes en sciences infirmières invitent la communauté universitaire ainsi que le grand public à participer en grand nombre au photomaton UV de la Société canadienne du cancer à l’Atrium du campus de Rimouski entre 10 h et 15 h.

  • L’ABC du télé-enseignement

    Depuis une vingtaine d’années, l’UQAR recourt à la formation à distance afin d’offrir de la formation universitaire sur le vaste territoire qu’elle dessert. Ayant développé une expertise de pointe en télé-enseignement, le Module des sciences de la santé a conçu un guide sur cette autre façon d’enseigner.

  • Daniel Milhomme est en train de devenir un chef de file en vulgarisation des soins critiques. Il vient d’ailleurs d’assurer la codirection scientifique de la traduction française de l’ouvrage Critical Care Nursing [:] Diagnosis and Management, qui est considéré comme la bible des soins critiques. Rencontre avec un professeur en sciences infirmières pour qui la sécurité des soins rime avec une formation adéquate de la relève.

  • Étudiante à la fois au campus de l’UQAR à Lévis et à l’Université d’Aix-Marseille en France, Valérie Hamel développe actuellement une formation sur l’éducation thérapeutique destinée aux infirmières scolaires pour la gestion du diabète dans les écoles primaires et secondaires de la région de Québec.

  • Avec près de 20 ans d’expérience comme infirmière en unité de soins de longue durée, Mylène Galarneau est à même de constater que les familles sont de plus en plus présentes auprès de leurs proches en perte d’autonomie. Étudiante à la maîtrise en sciences infirmières, elle envisage de nouvelles pistes pour améliorer la collaboration entre le personnel infirmier et les familles des personnes hébergées, pour favoriser leur implication aux soins et pour un meilleur partage de l’information, dès l’admission.

  • La charge de travail et la conciliation travail et vie personnelle constituent des enjeux quotidiens pour le personnel infirmier. Catherine Hupé consacre sa maîtrise sur les effets de l’aménagement des horaires par quarts de 12 heures sur la qualité de vie au travail des infirmières.

  • Infirmière au Département de chirurgie bariatrique de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval), Nathalie Chouinard côtoie régulièrement des patients qui vivent des complications à la suite d'une opération. Par ses recherches à la maîtrise en sciences infirmières à l’UQAR, elle entend contribuer au développement de meilleures pratiques de suivi de ces patients.