UQAR-Info

  • Professeur en développement social et territorial, Marco Alberio a codirigé la publication d’une introduction à la sociologie du travail. Publié aux Presses de l’Université du Québec, l’ouvrage regroupe des textes d’une quinzaine de spécialistes du domaine.

  • La direction des programmes de 2e cycle en gestion de projet de l’UQAR et le PMI Lévis-Québec/Groupe d’intérêt de Rimouski, proposent la conférence « Changements organisationnels et gestion de projet : une étude de cas dans le secteur de la santé et des services sociaux », par M. Louis Babineau, professeur et directeur du programme de maîtrise en gestion de projet de l’UQAR, le jeudi 16 octobre 2014, à la salle à manger (J-115) de l’UQAR.

  • Candidates à la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats et au doctorat en biologie, Camille Morin et Sandra Lai ont eu l’occasion d’étudier le renard arctique, l’été dernier, lors d’un stage à l’Arctic Fox Center d’Islande.

  • Des étudiants à la maîtrise en gestion des ressources maritimes ont profité de la visite à l’UQAR du directeur général de Stratégies Saint-Laurent, Jean-Éric Turcotte, pour se pencher sur les politiques à adopter pour  intégrer d’une manière durable le transport maritime dans le cadre de la future stratégie maritime du Québec.

  • Les actes de violence contre les civils ont marqué quantité de conflits internationaux au cours du dernier siècle. Dans le cas de guerres civiles, désobéir aux ordres signifie même mettre sa vie en danger. Malgré cela, certains refusent tout de même de commettre des actes de violence en contradictions avec leur conscience. Dans le cadre de sa maîtrise en éthique, Virginie Beaudin-Houle pose une réflexion éthique sur la « refusance » dans les organisations et en société.

  • Alexe Desbiens, candidate à la maîtrise en gestion de projet et titulaire d'un baccalauréat en administration de l'UQAR, au campus de Lévis, a vécu une expérience très enrichissante l'été dernier lors d'un stage d'initiation à la coopération internationale en Bolivie.

  • Des professeurs et chargées de cours du Département de psychosociologie et travail social de l’UQAR organisent le 21e symposium annuel du Réseau québécois pour la pratique des histoires de vie (RQPHV) qui aura lieu à Saint-Alexis-des-Monts, du 2 au 4 octobre, sous le thème « Intériorité citoyenne en histoires de vie : la portée politique de l’agir au cœur de l’intime. »

  • Les changements climatiques affecteraient la reproduction des oiseaux qui nichent dans le Grand Nord. Les premiers résultats d’une étude de Catherine Doucet, étudiante à la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats à l’UQAR, sont forts révélateurs.

  • Une nouvelle recherche menée par des biologistes de l’UQAR démontre que la forêt boréale est résistante à l’augmentation de l’activité des feux. Publiée dans la revue Proceeding of the National Academy of Science of the USA, cette recherche est basée sur une reconstitution de feux survenus au cours des 200 dernières années dans le Nord du Québec.

  • Jean Philippe Langlois Robitaille et Miguel Tremblay, du baccalauréat en enseignement au secondaire (profil français), Guillaume Dufour Morin et David Veilleux, du baccalauréat en lettres et création littéraire, ont réalisé avec brio trois ateliers d’écriture dans le cadre du Festival du mot vivant, les 13 et 14 septembre derniers, à la coopérative de solidarité Le Bercail.

  • L’Université du Québec à Rimouski s’est encore une fois démarquée lors du dernier Gala Forces AVENIR. Diplômé au baccalauréat en histoire, André-Pierre Vignola a remporté le prix Personnalité 1er cycle.

  • L’effectif d’étudiants étrangers a franchi un seuil historique à l’Université du Québec à Rimouski. Plus de 450 étudiantes et étudiants d’autres pays sont inscrits au trimestre d’automne.

  • Trois étudiantes aux baccalauréats en sciences infirmières et en travail social ont mérité des bourses des Instituts de recherche en santé du Canada pour prendre part à des projets de recherche financés de professeurs dans le domaine de la santé. Il s’agit des premières lauréates de l’Université du Programme de bourses de recherche aux étudiants dans le domaine de la santé des IRSC.

  • Une troisième série de conférences publiques portant sur la prévention et la prise en charge des maladies chroniques sera présentée cet automne à l’UQAR. Fortes du succès obtenu l’année dernière à Rimouski et à Gaspé, les conférences seront offertes en nouveauté à la population de Baie-Comeau.

  • Les chercheurs et les étudiants-chercheurs sont invités à proposer une communication libre ou encore un colloque dans le cadre du 83e Congrès de l’Association francophone pour le savoir – Acfas qui aura lieu à l’Université du Québec à Rimouski, du 25 au 29 mai 2015. Plus de 3 500 chercheurs provenant d’une trentaine de pays sont attendus à cet événement présenté sous le thème Sortir des sentiers battus.

  • Au cours des cinq dernières années, les partenariats avec les Conférences régionales des élus du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine ont permis à l’UQAR de jouer un rôle déterminant dans des initiatives visant à contribuer au développement de ces régions. Par le biais d’initiatives de recherche, l’Université s’avère un levier de développement privilégié des secteurs stratégiques de son milieu.

  • Diplômé de l’UQAR au baccalauréat en génie mécanique, Pierre-Luc Paradis vient d’obtenir la prestigieuse Bourse d’études supérieures du Canada Vanier du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour la poursuite de ses études doctorales.

  • La station aquicole du district de Pointe-au-Père ouvre ses portes à la population, le samedi 13 septembre, dans le cadre des activités soulignant le 15e anniversaire de l’Institut des sciences de la mer de l’Université du Québec à Rimouski.

  • Étudiant à la maîtrise en administration des affaires (MBA), le pharmacien rimouskois Stéphane Plante a réussi tout un exploit en remportant la compétition internationale Best-Strategy Invitational (BSI). Une compétition universitaire très prisée aux États-Unis qui a réuni les étudiants des universités les plus prestigieuses du monde.

  • Dans le cadre de sa maîtrise en océanographie, François Turcotte évalue le potentiel antibactérien d’une molécule produite par une microalgue qui pourrait offrir de grandes possibilités de développement au secteur de l’aquaculture.