La Chaire de recherche du Canada en innovation sociale et développement des territoires porte sur l’étude des innovations sociales, estimées comme vecteur potentiel d’amélioration des conditions de vie et d’émancipation des individus et des communautés.

Mission

Les recherches menées par la Chaire de recherche du Canada en innovation sociale et développement des territoires prennent place dans le vaste mouvement d’intérêt pour l’innovation sociale (IS), et plus particulièrement dans le contexte du (re)développement territorial en contexte non métropolitain. Les petites et moyennes villes (de 20 000 à 60 000 habitants) ainsi que les milieux ruraux distants des grands centres sont donc les espaces qui se trouvent au cœur des travaux de la Chaire. Une des clés permettant d’assurer le dynamisme de ces territoires concerne leur capacité d’intégration, de rétention, d’attraction et d’engagement des jeunes, de nouvelles populations, et la prise en compte du vieillissement des populations. Dans bien des cas, l'exclusion, la polarisation et la croissance des inégalités représentent des fractures sociales importantes qui se combinent à la fracture spatiale.

Jusqu’à maintenant, les territoires non métropolitains ont peu retenu l’attention dans le débat sur les IS. Pourtant, ils posent aux acteurs et aux populations des défis qui leur sont propres en termes de recomposition des relations sociales et des économies. Les travaux menés à la Chaire ISDéT permettent d’une part de développer un cadre analytique de l'IS pouvant de façon générale mieux intégrer la dimension territoriale, et d’autre part traiter plus spécifiquement des territoires non métropolitains en fonction de leurs caractéristiques. Il s’agit d’intégrer les mécanismes à travers lesquels l'espace agit sur les individus et les groupes, ou en d’autres mots d'approfondir la question du rôle et des « effets du milieu » sur les expériences et trajectoires et comment elles sont territorialisées.

Objectifs

Les objectifs

La Chaire porte sur l’étude des innovations sociales (IS), estimées comme vecteur potentiel d’amélioration des conditions de vie et d’émancipation des individus et des communautés. À ce titre, l’effort d’inclusion et l’empowerment des individus et des groupes figurent au nombre des objectifs de l’IS, autant comme champ d'intervention pratique que comme thématique de recherche.

La Chaire ISDéT poursuit deux grands objectifs :

  1. Produire de nouvelles connaissances sur le rôle de l’IS dans le développement territorial des régions non métropolitaines et en particulier sur l’intégration, la cohésion sociale et la lutte aux inégalités sociales;
  2. Mobiliser des acteurs socioterritoriaux autour de l’étude des mécanismes d’émergence et d’institutionnalisation de l’innovation sociale (opportunités et contraintes), à partir d’une méthodologie fondée sur la recherche partenariale et la mobilisation des connaissances.