La création du Collectif de recherche appliquée aux bioprocédés et à la chimie de l’environnement (CRABE), en 2010, a permis de former à l’UQAR une unité nouvelle à partir de trois disciplines, la chimie de l’environnement, la chimie des biomolécules et les biotechnologies.

L’objectif principal du CRABE est de créer un environnement de travail dynamique propice au développement de projets de recherche fédérateurs et innovants pour permettre de favoriser une utilisation optimale des ressources et expertises en place à l’UQAR. 

En effet, la complémentarité entre l’approche d’analyse chimique fondée sur la séparation, la purification et la caractérisation des molécules organiques d’intérêt, l’approche environnementale fondée sur l’évaluation et la compréhension des processus biogéochimiques des environnements aquatiques et l’approche d’ingénierie vouée au développement de bioprocédés propres et durables est recherchée.

Mission

Le regroupement de recherche CRABE vise à structurer la recherche en biotechnologie et en chimie de l’environnement au sein de l’UQAR afin de :

  • mettre en évidence les champs d’expertise de l’UQAR en matière de recherche et développement dans les secteurs des biotechnologies et de la chimie de l’environnement;
  • constituer un portail pour une offre de services la plus complète envers les centres de recherche, l’industrie et des organismes gouvernementaux et paragouvernementaux;
  • créer une équipe multidisciplinaire favorisant la création de projets novateurs et de grande envergure;
  • favoriser le développement de projets de recherche capables de soutenir le développement économique de notre région;
  • constituer une structure d’animation permettant de concerter les efforts de recherche et de favoriser le partage de ressources et d’infrastructures en vue d’en optimiser l’utilisation;
  • constituer un milieu dynamique d’entraide et de partage des connaissances;
  • former du personnel hautement qualifié en chimie de l’environnement et en biotechnologie;
  • être un tremplin pour des diplômés de fort calibre qui, une fois sur le marché du travail, apporteront une précieuse contribution à l’économie de notre région et du Canada;
  • favoriser le recrutement de chercheurs de pointe dans le secteur de la chimie de l’environnement et des biotechnologies.

Plus spécifiquement, les recherches mises en œuvre au sein de notre laboratoire permettent également d’aborder plusieurs questions orientées vers des préoccupations d’actualité :

  • Quels sont les effets des forçages environnementaux naturels et/ou anthropiques sur la qualité des milieux aquatiques et quelles sont leurs capacités d’adaptation?
  • Quelles ressources présentent un fort potentiel de valorisation économiquement viable?
  • Est-il possible de développer un bioprocédé pour le remplacement d’un procédé polluant et énergivore?
  • Notre biomasse marine est-elle une source naturelle de nouvelles biomolécules bénéfiques pour notre société? De plus, certaines espèces microscopiques sont-elles capables de transformer en nouvelles molécules utiles d’autres composés moins utiles ou même nuisibles à notre environnement? (bioconversion).