L’appel de la nature et d’un milieu à dimension humaine a séduit Arielle Jarry, qui a choisi l’UQAR pour ses études universitaires. L’étudiante au baccalauréat en lettres et création littéraire y a découvert une université qui permet d’acquérir des expériences professionnelles tout en étudiant.

Diplômée du Cégep Édouard-Montpetit, l’étudiante a décidé de poursuivre sa formation universitaire à l’Université du Québec à Rimouski après l’avoir commencé dans une université montréalaise. Outre son amour pour les grands espaces, c’est la proximité avec les professeurs qui a séduit Mme Jarry. « La taille des groupes permet aux professeurs de s’impliquer davantage auprès des étudiants », observe-t-elle. « C’est un énorme avantage lorsqu’on étudie dans un domaine comme les lettres. »

Le volet création du baccalauréat a aussi été un facteur déterminant dans le choix de l’étudiante. Cette caractéristique du programme offre la possibilité aux étudiants d’échanger de manière constructive sur des textes de création produits dans le cadre des cours. « Les professeurs en viennent à connaître notre manière d’écrire et nous aident à cerner nos difficultés, tant dans la création que dans les travaux plus théoriques. Tout cela crée un milieu qui favorise le partage d’information », explique Arielle Jarry.

Impliquée dans le milieu littéraire universitaire, Mme Jarry fait partie du comité de la revue de création littéraire Caractère, dirigée par les étudiants en lettres de l’UQAR qui diffuse des textes littéraires provenant du monde entier. Son travail  porte principalement sur la correction des textes choisis ainsi que la révision de la revue. Pour la première fois, Arielle Jarry y a publié ses propres textes au cours du dernier trimestre.  L’étudiante participe également au comité de Laïus, une revue qui regroupe différents travaux effectués dans le cadre de cours, soit dans le domaine de l’histoire, du patrimoine ou des études littéraires.

« Ce sont des expériences enrichissantes et formatrices qui, je l'espère, m'aideront dans mon parcours plus tard. J'aime beaucoup l'idée de concevoir un projet qui permet à des gens, qu'ils étudient à l'UQAR ou non, de faire entendre leur voix. Dans la revue Caractère, nous recevons des textes de tous les styles, en provenance du Maroc, de la France et de la Belgique », précise-t-elle.

Son désir de s’investir davantage dans sa communauté rejoint sa passion pour la lecture, une passion qui a été développée notamment avec le réseau des bibliothèques de sa ville. Mme Jarry a aussi l’ambition de publier dans un avenir proche. « J’ai des ébauches de romans et de recueils de poésie qui traînent ci et là et que j'aimerais un jour publier », conclut-elle.

 

 Note : Une bourse de 1 000 $ applicable sur les frais de scolarité est offerte aux nouveaux étudiants admis au baccalauréat en lettres et création littéraire sur la base d’un DEC avec une cote R de 27. D’autres bourses sont également disponibles. Il est d’ailleurs encore possible de déposer une demande d’admission à ce programme, offert au campus de Rimouski. À cet effet, consultez la liste de tous les programmes encore ouverts à l’admission pour l’automne 2019.