L’UQAR déploie aujourd’hui un nouvel outil de recherche donnant accès aux documents de toutes les bibliothèques universitaires du Québec. Nommée Sofia, la plateforme est accessible sur le site de la bibliothèque de l’Université et vise à améliorer le soutien à l’enseignement et à la recherche. Pas moins de 20 millions de documents physiques sont ainsi disponibles au bout du doigt.

Ce projet de mise en commun des ressources des dix-huit bibliothèques universitaires a nécessité des années de travail, mentionne la directrice du Service de la bibliothèque de l’UQAR, Isabelle-Annie Levesque. « Nous avons amorcé ce projet en 2014. Il s’agit d’une petite révolution pour les bibliothèques universitaires. Jamais nos usagères et nos usagers n’auront eu un accès aussi convivial à l’ensemble des collections disponibles dans les universités du Québec. »

Le nom Sofia évoque la sagesse et le savoir. Bilingue, la nouvelle interface permet aux usagères et aux usagers de consulter les collections de leur université et d’élargir le résultat de leurs demandes à l’ensemble des collections des 17 autres universités. Ils peuvent ainsi connaître la disponibilité des documents dans chacune des bibliothèques en temps réel. « Cet outil a été conçu pour être intuitif, facile à utiliser et adapté aux appareils mobiles », indique Mme Levesque.

Fait à souligner, les modalités pour emprunter des documents ont été simplifiées. Les usagères et les usagers peuvent emprunter jusqu’à 100 documents pour une période de 30 jours (selon le type de document). En outre, le renouvellement des documents est automatique jusqu’à la date d’expiration du dossier des usagères et des usagers si lesdits documents ne sont pas réservés ou s’ils ne sont pas rappelés.

Le logo du nouvel outil sera dévoilé à la mi-juillet. Le déploiement dans l’ensemble des bibliothèques universitaires sera terminé dans le courant de l’automne. Un lancement consortial marquera alors cette étape charnière dans la collaboration entre les établissements universitaires du Québec.

Rappelons que ce projet a été lancé grâce à la Stratégie numérique du gouvernement du Québec. Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a alloué plus de 10 M$ dans ce partenariat visant à mettre en commun les ressources du réseau des bibliothèques universitaires québécoises. Ce projet a été chapeauté par le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI).