La professeure chercheuse en sciences de la santé de l’UQAR, Maryse Beaumier coprésidera avec le Dr Jérôme Patry de la Clinique des plaies complexes de Lévis le tout premier symposium francophone canadien de Wounds Canada. Ce congrès scientifique se déroulera le 24 octobre en mode virtuel afin de rejoindre de multiples communautés francophones réparties partout au Canada.

Professeure au campus de Lévis de l’UQAR depuis août 2020, madame Beaumier enseigne principalement les cours de soins des plaies, lesquels deviendront obligatoires au programme DEC-bac en sciences infirmières. « En fortes demandes depuis des années, cette activité médicale de soins des plaies a été réservée aux infirmières depuis 2003. Les plaies peuvent être de tout type allant des plaies artérielles, veineuses, reliées au diabète, au cancer et à la radiothérapie. Elles peuvent affectées les personnes de tout âge. Leurs présences dans tous les milieux de soins font en sorte qu’elles sont maintenant reconnues comme un enjeu de santé publique », indique Maryse Beaumier, infirmière de formation.

Créée en 1995, l’Association canadienne du soin des plaies a été renommée Wounds Canada en 2016. Directrice du conseil d’administration de cette association de 2009 à 2012, madame Beaumier souligne que « beaucoup d’efforts ont été réalisés afin de diffuser la connaissance en français par cet organisme à l’époque avec Dr Richard Belley, un des fondateurs de la Clinique des plaies complexes à Lévis. D’ici quelques jours, nous aurons cette opportunité de diffusion de la connaissance scientifique en soins des plaies en français au niveau canadien ».

Dr Jérôme Patry est médecin en GMF et à la Clinique des plaies complexes de Lévis, une des cliniques qui applique les meilleures pratiques en soins des plaies au Québec. « C’est un des milieux de recherche exceptionnel liés à l’avancement des connaissances », affirme la professeure Beaumier. Les coprésidents lévisiens ne cachent pas leur fierté de représenter les francophones à ce symposium canadien.

Les objectifs de ce premier congrès scientifique francophone canadien sur ce domaine sont de réunir des experts locaux, nationaux et internationaux dans le domaine de la prévention et du traitement des plaies; assister les praticiens à intégrer dans leur pratique les preuves scientifiques, les technologies et les outils les plus récents en matière de prévention et de traitement des plaies et d’examiner et discuter de l'étendue et la qualité des preuves entourant la prévention et le traitement de différents types de plaies. Des discussions porteront sur des approches pratiques, centrées sur le patient et économiques de la prévention et du traitement des plaies ainsi que des implications politiques des décisions cliniques liées aux soins des plaies et vice-versa.

Enfin, le symposium fournira un moyen de communication et de collaboration entre les praticiens, les patients et leurs familles ainsi que l'industrie. Pour en savoir plus sur ce congrès, on peut visiter le https://www.woundscanada2021.ca/.

Par ailleurs, le 27 octobre prochain, la professeure Beaumier aura l’occasion de partager cette perspective canadienne de la francophonie en soins des plaies lors du plus grand congrès conjoint européen de l’European Wounds Management Association (EWMA) et la Société française et francophone des plaies et cicatrisations (SFFPC) ouvert à toutes les personnes soignantes.

Impliquée dans le développement du soin des plaies depuis près de 20 ans, Maryse Beaumier, en plus d’avoir été directrice du conseil d’administration de Wounds Canada de 2009 à 2012, elle fut conseillère gouvernementale au Regroupement québécois du soin des plaies de 2012 à 2015, membre du comité éditorial de la revue Wound Care Canada de 2011 à 2020 et maintenant de la revue Limb Preservation in Canada. Elle est également chercheuse régulière au Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec (RRISIQ), chercheuse associée au Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches et membre du Groupe international de la francophonie en soins des plaies de la SFFPC.