UQAR-Info

  • La quinzième édition du tournoi international d’improvisation de l’UQAR, Le Paradoxe, aura lieu du 1er au 3 novembre au campus de Lévis. En tout, 16 équipes provenant des quatre coins du Québec, du Nouveau-Brunswick et de l’Europe prendront part à cet événement d’envergure.

  • L’Université du Québec à Rimouski a remis un doctorat honoris causa au scientifique Johnny Huard. Gaspésien d’origine, ce spécialiste de la médecine régénérative de réputation mondiale fait sa marque aux États-Unis depuis près de 25 ans.

  • Plus de 1100 personnes ont pris part, samedi dernier à l’Hôtel Rimouski, à la collation des grades de l’Université du Québec à Rimouski. Plus de 52 000 diplômes ont été remis par l’UQAR depuis sa création il y a 50 ans.

  • Entrepreneuriat UQAR présente un Grand rendez-vous de l’entrepreneuriat ce mercredi 30 octobre, de 10 h 30 à 19 h, à l’Atrium du campus de Lévis.

  • Originaire de Racine en Estrie et passionné par la géographie et les gens, le diplômé en océanographie de l’UQAR, Antoine Morissette, qui est aussi auxiliaire d’enseignement et de recherche dans notre université, s’est très récemment vu octroyer un mandat important par le Gouvernement du Québec, celui d’agir à titre de membre à temps partiel du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement, communément appelé le BAPE.

  • Les Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent, de Chaudière-Appalaches et de la Gaspésie, de même que le Centre intégré universitaire (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en collaboration avec les Universités du Québec à Chicoutimi (UQAC), à Rimouski (UQAR) et en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), joignent leurs efforts pour développer une plateforme collaborative qui permettra l’identification et l’appropriation des meilleures pratiques d’organisation des services de proximité en région ainsi que le développement d’approches novatrices. Une initiative unique au Québec.

  • L’entrepreneure et artiste Mélina Dufour vient de publier un premier ouvrage intitulé L’ABC de la formation, un guide présentant des stratégies permettant aux formatrices et aux formateurs d’améliorer leurs interventions.

  • La Fondation de l’Université du Québec à Rimouski remettra son Prix d’excellence des diplômés de l’UQAR à Anne Marinier, chercheure principale et directrice de la plateforme de chimie médicinale à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l’Université de Montréal (IRIC). Elle est également fondatrice scientifique et chef de la direction technique – chimie de la société de biotechnologie ExCellThera en plus d’agir à titre de professeure associée au département de chimie et de pharmacologie de l’Université de Montréal. Mme Marinier est la dix-neuvième diplômée à recevoir cette prestigieuse distinction.

  • Nikolina Tomic a su combiner ses deux plus grandes passions, l’art et les soins, pour créer Moment’art. La nouvelle entreprise à conscience sociale propose un service mobile et immersif d’activités créatives pour les personnes en soins palliatifs et pour les enfants malades.

  • Le Service de la bibliothèque de l’UQAR profite de la semaine du libre accès, du 21 au 27 octobre, pour encourager ses professeurs, chargés de cours, chercheurs et étudiants à déposer le fruit de leurs recherches en accès libre sur le Web.

  • La Galerie d’art Mouvement Desjardins de l’UQAR présente, du 21 octobre au 8 novembre, l’exposition Les Fondements de l’artiste et professeur en océanographie de l’UQAR-ISMER Daniel Bourgault.

  • La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) et le gouvernement du Québec viennent d’accorder à l’Université du Québec à Rimouski un financement de près de 240 000 $ pour créer une station de recherche montagnarde et alpine dans le parc national de la Gaspésie. Une infrastructure qui permettra de développer les connaissances sur l’impact des changements climatiques sur la biodiversité, la géomorphologie et les risques en montagne.

  • Collaborer pour la gestion du stress

    Les étudiantes et les étudiants sont confrontés au stress pendant leurs études. Afin de leur permettre de trouver des outils à ce fléau, les services aux étudiants du campus de Lévis et Entrepreneuriat UQAR ont collaboré afin de réaliser un atelier pratique et interactif avec des stratégies de gestion. S’adressant aux étudiantes et aux étudiants de tous les domaines, mais aussi aux entrepreneurs, athlètes, professeurs et chargés de cours et membres du personnel, l’activité s’est déroulée le 9 octobre dernier.

  • Du haut de son édifice moderne de quatre étages, il est facile d’oublier que l’UQAR a connu des débuts modestes à Lévis et que c’est en écoutant la communauté et en répondant aux divers besoins exprimés par la région où elle est implantée qu’elle est devenue l’Université que l’on connaît aujourd’hui. Pour montrer l’ampleur du chemin parcouru, voici le résumé des 40 dernières années, présenté en trois grandes périodes caractérisant la présence de l’UQAR à Lévis, depuis ses débuts en 1979.

  • Le sébaste est en train de faire un retour en force au Québec. Originaire de Haïti, Jean Ronald Joseph s’est penché sur les aspects sociaux de la pêche commerciale de cette espèce dans le cadre de sa maîtrise en gestion des ressources maritimes, profil avec mémoire.

  • L’équipe du Laboratoire de géomorphologie et de gestion des risques en montagne (LGGRM) de l’UQAR scrute, depuis bientôt deux ans, l’évolution des parois rocheuses qui bordent les routes 132 et 198 en Gaspésie. Un projet de recherche mené pour le ministère des Transports du Québec qui vise notamment à développer un modèle de prévisions pour éviter les incidents découlant de chutes de pierres sur la chaussée.

  • Dix étudiantes au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale se sont envolées vers le Maroc au printemps dernier pour vivre une expérience hors du commun, soit d’aider les élèves en difficulté des écoles de la capitale de Rabat.

  • La direction des programmes de 2e cycle en gestion de projet de l’UQAR et le PMI Lévis-Québec/Groupe d’intérêt de Rimouski, proposent le déjeuner-conférence « Portrait des pratiques de gestion de projet dans les PME innovantes », par les professeurs à l'UQAR en gestion de projet Louis Babineau et Jean-Yves Lajoie, le mercredi 20 novembre 2019 À 7 h, à la salle à manger (J-115) de l’UQAR.

  • Étudiante en lettres à l’UQAR, Laurence Veilleux est en train de devenir une écrivaine qui fait sa marque dans la littérature québécoise. Pour l’auteure de Chasse aux corneilles, Amélia et Elle des chambres, le désir de poursuivre ses études à la maîtrise en lettres s’inscrit dans son propre processus d’écriture créative. 

  • Originaire de Port-Cartier, sur la Côte-Nord, et vivant aujourd’hui à Montréal, la diplômée en génie des systèmes électromécaniques de l’UQAR, Manuelle Croft, œuvre au sein de l’entreprise de génie-conseil EXP, à titre de chargée de projets, coordonnatrice en bâtiment durable. Cette ingénieure, spécialiste en mise en service des systèmes électromécaniques des bâtiments et experte en certification environnementale, s’implique dans de multiples causes comme la valorisation des sciences et de l’ingénierie auprès des jeunes filles et les questions environnementales. Également triathlète et mère de trois enfants, elle peut compter sur l’appui de son conjoint, diplômé dans le même domaine à l’UQAR. Voici le résumé de cet échange avec une diplômée dynamique, curieuse et engagée qui n’hésite pas à relever des défis!