UQAR-Info

  • L’Université du Québec à Rimouski propose, du 28 au 31 mai, une école d’été intensive en océanographie. Une occasion unique de s’initier aux sciences de la mer avec des spécialistes de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER).

  • Plus de 200 communications portant sur les changements et variabilités climatiques, les prévisions météorologiques dans le nord et la pollution environnementale en milieu froid seront présentées lors du 48e Congrès de la Société canadienne de météorologie et d’océanographie, du 1er au 5 juin, à Rimouski.

  • Le premier colloque international du LIMIER est présenté au campus de Lévis de l’UQAR, les 9 et 10 mai, sous le thème « Littératie illustrée, enseignement et apprentissage ». Une centaine de chercheurs et d’intervenants en sciences de l’éducation sont attendus.

  • Candidate au doctorat en biologie, Cyrena Riley représentera l’Université du Québec à Rimouski dans le cadre du concours Ma thèse en 180 secondes tenu lors du 82eCongrès de l’Acfas, le 14 mai à l’Université Concordia.

  • Deux étudiantes en développement social se sont penchées sur l'engagement artistique en région en organisant un « café territorial », un événement qui s'est déroulé au local de pratique multidisciplinaire La Vide à la mi-mars à Rimouski. Une quarantaine d'intervenants, qu'ils soient artistes ou tout simplement passionnés par ce domaine, ont ainsi échangé sur divers sujets en lien avec la culture et l'engagement citoyen en région.

  • L’UQAR a remporté le trophée de l’Amélioration de l’année au Gala des Incontournables 2014 du Regroupement étudiant des facultés d’administration de l’Est du Canada (RÉFAEC), qui avait lieu à Ottawa les 4, 5 et 6 avril derniers.

  • Le mercredi 9 avril dernier avait lieu, au campus de Lévis, une activité importante de soutien à la réussite des étudiants organisée par une équipe regroupant des professeurs en sciences infirmières et des conseillères. Cette activité s’inscrit dans le cadre du programme de collaborations « Synergie » qui réunit les deux institutions d’enseignement supérieur, l’UQAR et le Cégep de Lévis-Lauzon, dans la réalisation d’un projet afin d’accroître la synergie interordre.

  • Étudiante au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, Andréanne Picard est l’une des deux lauréates de la Bourse Claude-Ryan remise par l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF).

  • Le 83e Congrès de l’Association francophone pour le savoir – Acfas se déroulera sous le thème Sortir des sentiers battus, du 25 au 29 mai 2015, à l’Université du Québec à Rimouski.

  • Avec le réchauffement climatique, la fonte des glaces dans l’Arctique est devenue un enjeu non seulement scientifique, mais politique et économique. Mais quelles en sont les conséquences biologiques sur les populations fauniques qui nichent dans cette région?

  • Deux doctorants et une professeure du Département des lettres et humanités de l’UQAR ont participé au colloque international Odyssées : Récits de voyage en langue française dans le cadre de la 41e Conférence sur la littérature francophone. Le colloque avait lieu le 27 et 28 mars 2014 à l’Université de Caroline du Sud à Columbia, aux États-Unis.

  • C’est avec plaisir et fierté que les finissantes et finissants du baccalauréat en travail social et l’équipe enseignante du Module de travail social  convient la population à leur colloque annuel qui se déroulera le vendredi 25 avril à l’Université du Québec à Rimouski.

  • En 1998, la docteure Dominique Meyer, chirurgienne ophtalmologiste, fonde l’Institut privé de chirurgie, à Québec. En 15 ans, l’entreprise a pris tel essor qu’elle compte aujourd’hui une douzaine de médecins en plus de 25 employés. En complétant son MBA pour cadres en exercice au campus de l’UQAR à Lévis, la Dre Meyer est allée chercher l’élan pour atteindre de nouveaux sommets.

  • La découverte d’un spécimen complet de l’Elpistostege watsoni au Parc national de Miguasha passionne les paléontologues des quatre coins de la planète. Véritable chaînon manquant, ce fossile témoigne de l’évolution des vertébrés et de leur passage de l’eau à la terre. Le professeur Richard Cloutier a assuré la direction des recherches sur ce fossile unique au monde âgé de... 380 millions d’années !

  • En mai prochain, douze étudiantes en troisième année au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale de l’UQAR campus de Lévis partiront un mois dans la ville de Sokodé, au Togo, pour un stage en enseignement.

  • Le GEOTOP est un centre de recherche et de formation avancée dans le domaine des sciences du globe regroupant plus de 40 professeurs-chercheurs et une centaine d’étudiants issus de 8 différentes institutions universitaires québécoises dont une dizaine d’étudiants et quelques chercheurs de l’UQAR-ISMER. Chaque année, un congrès regroupant la grande partie des membres est organisé par une des universités affiliées. Pour cette 14e édition, ce sont principalement les étudiants de l’UQAR-ISMER qui étaient responsables d’organiser cet évènement les 14, 15 et 16 mars derniers à la base de santé et plein air de Pohénégamook.

  • C’est sous le thème « La culture psychosociologique à la rencontre des organisations : L’émergence d’un dialogue » que le Module de psychosociologie de l’UQAR présente son symposium annuel les 24 et 25 avril au Centre l’Arrimage de Rimouski situé au 325, rue St-Jean-Baptiste Est.

  • Marie-Pier Goulet et Jocelyn Reulier remportent tous deux le concours Prix d’excellence pour un mémoire ou une thèse, organisé annuellement par le groupe de recherche sur l’Apprentissage et la Socialisation – APPSO.

  • Formé en génie mécanique, Jean-François Paré a rapidement réalisé que sa vraie passion était celle de l’accompagnement de l’humain alors qu’il a coordonné des équipes de projet. Pour continuer de développer ses apprentissages et ses compétences, il complète présentement sa maîtrise en étude des pratiques psychosociales à l’UQAR.

  • Avec près de 20 ans d’expérience comme infirmière en unité de soins de longue durée, Mylène Galarneau est à même de constater que les familles sont de plus en plus présentes auprès de leurs proches en perte d’autonomie. Étudiante à la maîtrise en sciences infirmières, elle envisage de nouvelles pistes pour améliorer la collaboration entre le personnel infirmier et les familles des personnes hébergées, pour favoriser leur implication aux soins et pour un meilleur partage de l’information, dès l’admission.