UQAR-Info

  • Une recherche menée par des chercheurs de l’UQAR-ISMER a permis d’établir que l’estuaire profond est dix fois moins turbulent que ce que croyait la communauté océanographique. Publiée dans le Journal of Geophysical Research, cette étude apporte un son de cloche différent à la compréhension de la distribution profonde de l’oxygène dissous – un élément essentiel à la vie marine.

  • Les étudiants de l’UQAR ont encore une fois excellé lors de l’Évaluation uniforme de 2013 des comptables professionnels agréés (EFU). Une vingtaine d’entre eux ont réussi cet examen leur permettant de porter le titre de CPA, CA.

  • Les comportements de retrait au travail, comme l’absentéisme et le roulement du personnel, sont des phénomènes suivis avec attention, notamment dans le réseau de la santé québécois. Pour l’étudiante à la maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail, Sarah Pouliot, le sens que chacun donne au travail pourrait influencer ces comportements.

  • Au Québec, deux entreprises sur dix cessent leurs activités au cours de leur première année d’existence, ce qui est le double de la moyenne canadienne. Reconnue pour son dynamisme entrepreneurial, la région de Chaudière-Appalaches est au cœur d’un projet de recherche visant à favoriser l’innovation des entreprises par une meilleure synergie avec les organisations de développement économique.

  • Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire littéraire, le professeur Claude La Charité est lauréat de la Distinction Alcide-C.-Horth. Ce prix souligne la qualité et l’importance de la contribution scientifique d’un professeur, de même que sa contribution à la formation de chercheurs.

  • L’équipe de professeurs en sciences infirmières Nicole Ouellet, Hélène Sylvain et Guy Bélanger est récipiendaire de la distinction Pascal-Parent 2013 pour son projet de Boîte à outils technopédagogiques, qui vise l’optimisation du développement des compétences informationnelles en sciences infirmières.

  • L'Université du Québec à Rimouski continue de se démarquer avec son Laboratoire de recherche en énergie éolienne (LRÉÉ), comme le témoignent de nombreux articles scientifiques publiés aux cours des dernières années, dont deux ont eu un impact particulier auprès de la communauté scientifique.

  • L’Arctique est une région propice à l’observation de l’impact des changements climatiques. Si le réchauffement de la température a clairement modifié le couvert de glace et la quantité de nuages, la productivité des écosystèmes marins a également subi des modifications sur le plan de la saisonnalité. Un constat important pour la communauté scientifique.

  • La direction des programmes de 2e cycle en gestion de projet de l’UQAR et le PMI Lévis-Québec/Groupe d’intérêt de Rimouski, proposent la conférence « L’obtention de l’accréditation d’Agrément Canada : un projet d’envergure pour un CSSS», par M. M. Denis Rheault, directeur des ressources informationnelles, techniques et des services d’urgence au CSSS des Basques, le jeudi 23 janvier 2014, à la salle à manger (J-115) de l’UQAR.

  • Un nouveau groupe de recherche s’intéressant aux problématiques du vivant en éducation en science et technologie a récemment débuté ses activités à l’UQAR.

  • L’Université du Québec à Rimouski félicite chaleureusement l’écrivain Dany Laferrière pour son élection à l’Académie française.

  • Plusieurs représentants de l'UQAR ont récemment pris part à un congrès international de l'organisme Mitochondrial Physiology (MiP), qui se tenait à la fin septembre en Autriche, ce qui confirme la place de choix que se forge le Département de biologie, chimie et géographie dans le domaine de la physiologie comparée. Sur les quelques 200 participants à cet événements, on y retrouvait trois diplômés de l'UQAR, deux étudiants actuels inscrits au doctorat et le directeur du département, le professeur Pierre Blier.

  • Étudiante en 2e année au baccalauréat en lettres et création littéraire à l'Université du Québec à Rimouski, Maude Huard, si elle a toujours été animée par la lecture, s'est découvert une passion pour l'écriture lors de sa formation au Cégep de Rimouski en Arts et lettres, un domaine qu'elle continue d'explorer avec beaucoup d'enthousiasme.

  • Une première cohorte de quinze étudiantes au baccalauréat en sciences infirmières de l’Université du Québec à Rimouski vient de compléter sa formation à Baie-Comeau.

  • Trois chercheurs en développement régional de l’UQAR ont pris part au congrès annuel du North American Regional Science Council (NARSC) présenté à Atlanta, du 13 au 16 novembre.

  • En complétant un baccalauréat en travail social à l'UQAR, les voies sont multiples pour entrer sur le marché du travail. Jackie Castonguay a toutefois choisi une avenue un peu moins conventionnelle, soit celle de travailleuse de rang, une première au Bas-St-Laurent.

  • L’équipe de l’UQAR composée de Sarah-Amélie Aubut, de Mathieu Télari, de Maxime Mogenot et de Thomas Fabre-Barthez s’est classée à la troisième position lors de la quatrième édition du concours KGP, qui s’est récemment déroulée à l’École Supérieure de Gestion (ESG) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

  • Trois étudiants de l'UQAR-ISMER, Marie-France Lavoie, François Turcotte et Sahar Mejri, ont eu la chance de participer à un congrès international qui se déroulait à Las Palmas de Gran Canaria, en Espagne, du 3 au 7 novembre dernier.

  • Le savoir enseigner en cyberformation

    De plus en plus populaire à l’enseignement supérieur, la cyberformation sera au cœur d’un premier symposium au campus de Rimouski le samedi 7 décembre. Un événement lors duquel les professeurs et les personnes chargées de cours du programme de baccalauréat en enseignement professionnel (eBEP) de l’UQAR se pencheront sur les enjeux inhérents à l’enseignement en classe virtuelle.

  • « Au cours de mon expérience comme gestionnaire, deux femmes dans mon équipe ont vécu un deuil périnatal. J’aurais aimé avoir des outils concrets à mettre en place pour faciliter leur retour au travail. Le programme en gestion des personnes en milieu de travail offert au campus de Lévis me donne une excellente occasion de fouiller la question », raconte l’étudiante Geneviève Lavigueur.