Étape 1 : Identifier un professeur pour encadrer le stage postdoctoral

Le candidat qui souhaite effectuer un stage postdoctoral doit identifier un professeur qui serait en mesure en mesure de l’encadrer. Le candidat doit donc cibler son sujet de recherche, puis communiquer avec les professeurs dont les champs de recherche correspondent à ses préférences. Voir : Répertoire des chercheurs et des expertises.

Il est préférable de lui transmettre un dossier de candidature complet comprenant les documents suivants :

  • description des objectifs du stage postdoctoral;
  • curriculum vitae;
  • information sur la formation académique (ex. : relevé de notes, références, etc.).

Étape 2 : Déposer une demande d’admission en format papier

Une fois l'accord défini, le candidat doit déposer une demande d'admission en format papier et remplir la section relative aux stages. Le formulaire dûment rempli et signé doit être remis au Bureau du registraire de l'UQAR.

Les stagiaires postdoctoraux ne sont pas assujettis aux fins d'admission aux pièces généralement requises aux études de cycles supérieurs. La seule pièce additionnelle au formulaire de demande d'admission est une preuve de l’obtention du doctorat, présenté à l'appui de sa demande d'admission.

Étape 3 : Obtenir les autorisations légales pour travailler au Canada

Demande de permis de travail

Un stagiaire étranger doit obtenir un permis de travail pour réaliser un stage au Canada, peu importe la durée ou la rémunération. Détails : Citoyenneté et Immigration Canada.

La demande de permis de travail est sous la responsabilité du candidat. L’UQAR ne peut intervenir dans ce processus qui relève exclusivement du ministère concerné.

Étude d’impact sur le marché du travail

Une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) permet de démontrer que la venue d’un travailleur (stagiaire) étranger aura un impact neutre sur le marché du travail et démontrer qu’aucun Canadien n’est apte à faire le « travail ».

Les frais de l’EIMT sont de 1000 $ et l’obtention de cette étude peut prendre plusieurs semaines.

Les étudiants de certains pays peuvent toutefois être dispensés de l’EIMT. 

Dispense de l’EIMT

Le programme «Expérience Internationale Canada (EIC)» permet aux candidats de 18 à 35 ans de certains pays, dont la France, de venir faire un stage sans que l’employeur ait à fournir une EIMT. 

La catégorie « Stage coop internationale » est celle la plus utilisée pour les stagiaires de premier cycle et des cycles supérieurs.

Consultez le site d’EIC pour connaître les critères d’admissibilité selon le pays ou le territoire de citoyenneté

Candidats pouvant obtenir une dispense d’EIMT

  • Stagiaires postdoctoraux;
  • stagiaires en recherche détenant une bourse d’excellence.

Conformité de l’employeur et offre d’emploi

Chaque professeur supervisant un stage doit remplir le formulaire « Offre d’emploi à un ressortissant étranger dispensé d’une étude d’impact sur le marché du travail ».

De plus, des frais de conformité de l’employeur de 230 $ par stagiaire doivent être obligatoirement assumés par l’employeur (le professeur supervisant le stage).

Une offre d’emploi doit enfin être remplie par l’employeur.  Le paiement ainsi que le formulaire doivent être acheminés à CIC par le portail employeur avant la demande de permis de travail.

Étape 4 : Souscrire à une assurance maladie et hospitalisation

À leur arrivée à l’UQAR, les candidats devront obligatoirement présenter au bureau des Services aux étudiants :

  • leur permis de travail valide;
  • une preuve d'assurance maladie-hospitalisation complète et valide pour toute la durée du séjour au Québec.

L’UQAR peut refuser l’assurance maladie-hospitalisation personnelle si la couverture est incomplète, ou si elle ne répond pas à certains critères.

Si le candidat ne souscrit pas à une assurance personnelle, il sera automatiquement inscrit au régime d’assurance collective offert par l'UQAR.

Pays avec entente de réciprocité en matière de sécurité sociale

Le gouvernement du Québec a conclu des ententes de réciprocité en matière de sécurité sociale incluant un volet relatif à la santé avec les pays suivants :

  • France;
  • Belgique;
  • Danemark;
  • Finlande;
  • Grèce;
  • Luxembourg;
  • Norvège;
  • Portugal;
  • Suède.

Les candidats en provenance de ces pays doivent effectuer les démarches pour obtenir certains documents avant leur arrivée au Canada afin de s’inscrire au régime d'assurance maladie du Québec, et ce, sans frais. La Régie de l’assurance maladie du Québec exigera les documents suivants :

  • une preuve d'assurance ou une attestation d'affiliation au régime de santé du pays d'origine
  • l’autorisation d'emploi originale délivrée par Citoyenneté et Immigration Canada.

Le responsable de l’accueil et de l’intégration des étudiants étrangers à l’UQAR peut accompagner les candidats dans leurs démarches. Pour accélérer le traitement de la demande, il est possible de se présenter directement au bureau de Régie de l’assurance-maladie du Québec à Montréal ou à Québec afin de s’enregistrer.

Étapes suivantes : Préparation du séjour et arrivée au Canada