Psychosociologie

  • Chargé de cours à l’UQAR, Clency Rennie travaille au travers de ses cours et de ses recherches doctorales à trouver des méthodes pour aider les étudiants internationaux à s’intégrer et à réussir leur scolarité.

  • Si la demande le justifie, l’Université du Québec à Rimouski offrira, à l’hiver 2017, le programme court de 2e cycle « Sens et projet de vie ». Une formation qui s’adresse aux personnes au mitan de leur vie qui souhaitent préciser le sens qu’elles veulent donner à leur vie et la place qu’elles veulent occuper dans la société.

  • Étudiant au baccalauréat en communication (relations humaines) à l’UQAR, Maxime Trudeau a réalisé son stage de deuxième année auprès de la travailleuse de rang Jackie Castonguay, diplômée de l’UQAR en travail social. Cela lui a permis de se forger une première expérience professionnelle et de faire connaissance avec le milieu agricole et ses réalités.

  • Une délégation de professeurs, de professeures et de personnes chargées de cours du Département de psychosociologie et travail social de l’UQAR a pris part au troisième Congrès mondial sur la résilience présenté du 22 au 24 août à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

  • Le parcours de Rémi Côté a de quoi inspirer autant les personnes vivant avec un handicap que les employeurs. Devenu paraplégique en 2007 à la suite d’un accident de moto, il a montré beaucoup de détermination pour faire sa place sur le marché du travail. Recruté par les entreprises COTECH et XMetal, l’étudiant à la maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail met aujourd’hui à profit ses compétences comme responsable des ressources humaines et du marketing.

  • Le 16e Symposium annuel du baccalauréat en communication (relations humaines) se tiendra les 27 et 28 avril au Grand Séminaire de Rimouski. Pour l’occasion, Simone Landry et Michel Maletto, deux grands noms de la psychosociologie québécoise, prononceront une conférence.

  • Les 27 et 28 février prochains se tiendra le colloque événementiel L’atelier intérieur : exploration de lieux de présence réalisé par les étudiantes du Programme court de deuxième cycle en étude de la pratique artistique. La population est invitée à se joindre à l’évènement qui se déroulera à l’UQAR campus de Lévis.

  • Professeure en psychosociologie, Diane Léger vient de faire paraître en co-direction l’ouvrage Identité, Altérité, Réciprocité, Pour une approche sensible de la formation, du soin et de l’accompagnement. Ces actes du colloque présenté en juin 2011 à la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette, à Paris, sont publiés aux Éditions Point d’Appui.

  • Professeur en psychosociologie, Luis Adolfo Gómez González est récipiendaire du Prix Timothy Dow Adams qui souligne la qualité de ses recherches dans le champ disciplinaire des approches autobiographiques. Cette distinction a été remise lors du premier congrès biennal de l’Association internationale Auto/Biographie – chapitre des Amériques.

  • L’UQAR démarre un nouveau programme court de 2e cycle en animation et mobilisation des compétences dans les groupes de travail au campus de Rimouski et de Lévis. S’adressant aux professionnels et aux gestionnaires de tous les horizons, cette formation sera offerte à l’automne 2015.

  • Un collectif de recherche initié par le Département de psychosociologie et travail social de l’UQAR, en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec, de l’Université Laval ainsi que de partenaires de Chaudières-Appalaches, vient d’obtenir un financement de 200 000 $, sur deux ans, octroyé par Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).  Le projet subventionné analysera les enjeux de la lutte à la pauvreté et de l’exclusion sociale en milieu rural.

  • Un faire-être-ensemble

    Le 15e Symposium annuel du programme de baccalauréat en communication (relations humaines), du module de psychosociologie de l’UQAR est présenté sous le thème « L’intervention psychosociologique comme promesse d’advenir : un faire-être-ensemble» les 28 et 29 avril 2015 au Grand Séminaire de Rimouski.

  • Comme responsable du programme de soutien à la motivation chez Pro-Jeune-Est, Patricia Ouellet coordonne un service de parrainage scolaire entre des jeunes de 6 à 17 ans qui rencontrent des difficultés d’apprentissage et de la démotivation pouvant mener au décrochage scolaire et à celui des intervenants. Dans le cadre de la maîtrise en étude des pratiques psychosociales, elle s’intéresse à la transmission de la détresse sociale et affective à des jeunes en difficulté par leur entourage familial, afin de mieux adapter ses interventions.

  • Formé en génie mécanique, Jean-François Paré a rapidement réalisé que sa vraie passion était celle de l’accompagnement de l’humain alors qu’il a coordonné des équipes de projet. Pour continuer de développer ses apprentissages et ses compétences, il complète présentement sa maîtrise en étude des pratiques psychosociales à l’UQAR.

  • Finissant au baccalauréat en communication (relations humaines), Kevin Roche a vécu une expérience de stage peu banale avec l’équipe du Sedna IV. Une occasion rêvée de marier les sciences humaines et les sciences de la nature dans le cadre de la mission 1000 jours pour la planète.

  • Retraitée du domaine du développement organisationnel, Sylvie Lavoie souhaitait s’ouvrir des possibilités d’après-carrière, tout en faisant le point sur son engagement social au mitan de sa vie. En optant pour les programmes de 2e cycle en psychosociologie offerts à l’UQAR, elle en a dégagé de nouveaux savoirs de son parcours professionnel, mais surtout, de son parcours de vie.

  • Créatrice et coordonnatrice du programme d'intégration pour femmes immigrantes et réfugiées Passer’elles qui a été offert à Rimouski, Mochira Atallah travaille à étendre ce projet un peu partout au Québec, dans le cadre de sa maîtrise en étude des pratiques psychosociales.

  • Bachelière en communication – relations humaines de l’UQAR, Émilie Picarou s’est jointe comme chargée de projet au Centre de santé et de services sociaux de la Baie-des-Chaleurs (CSSSBC) en 2011. Un emploi des plus stimulants qui fait suite à un stage effectué dans cet établissement.

  • Un groupe d’étudiants au baccalauréat en communication (relations humaines) a eu droit à tout un dépaysement, au printemps dernier, lors d’un voyage au Maroc. Un séjour lors duquel ils ont pu approfondir la connaissance de soi dans un contexte de culture étrangère.

  • De l’UQAR au… COSMOSS

    Ils sont tous deux Français. Ils sont tous deux bacheliers de l’UQAR en communication (relations humaines). Et, ils sont tous deux à l’emploi de l’organisme COSMOSS comme agents de concertation 0-30. Rencontre avec Vincent Cousin et Ludovic Decoret, deux diplômés dont les parcours ont été guidés par leur intérêt pour la « psychosocio ».