Recherche

  • L’Association Aquacole du Canada vient de remettre son Prix d’excellence en recherche à la professeure Céline Audet. Une reconnaissance qui souligne l’impact significatif des travaux de l’écophysiologiste de l’UQAR-ISMER sur l’industrie aquacole.

  • Les œuvres de trois étudiantes et étudiants de l’UQAR ont été retenues dans le cadre du sixième concours La preuve par l’image de l’Association francophone pour le savoir – Acfas. Le public est invité à voter pour son image préférée jusqu’au 16 août.

  • Une équipe d’océanographes de l’UQAR-ISMER mènera une campagne scientifique multidisciplinaire de deux semaines dans le golfe du Saint-Laurent, du 8 au 19 juin, afin d’étudier le secteur Old Harry et sa zone d’influence.

  • Le colloque « Systèmes d’innovation dans divers contextes politicoadministratifs » fait partie des activités à surveiller aujourd’hui dans le cadre du 83e Congrès de l’Acfas. Il est présenté à l’Institut maritime du Québec ce mardi et ce mercredi à l’Auditorium (A-337).

  • Dans le cadre du 83e Congrès de l’Acfas, le Groupe de recherche sur l’APPrentissage et la SOcialisation (APPSO) de l’Université du Québec à Rimouski organise son premier colloque scientifique sur le thème des défis méthodologiques de la recherche, les 26 et 27 mai 2015.

  • Un colloque portant sur l’adoption du logiciel libre dans les organisations publiques sera présenté le lundi 25 mai, de 10 h à 18 h, au local J-455 du campus de Rimouski dans le cadre du 83e Congrès de l’Acfas.

  • Un collectif de recherche initié par le Département de psychosociologie et travail social de l’UQAR, en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec, de l’Université Laval ainsi que de partenaires de Chaudières-Appalaches, vient d’obtenir un financement de 200 000 $, sur deux ans, octroyé par Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).  Le projet subventionné analysera les enjeux de la lutte à la pauvreté et de l’exclusion sociale en milieu rural.

  • Candidat au doctorat en sciences de l’environnement, Maxime Boivin représentera l’UQAR dans le cadre du concours Ma thèse en 180 secondes tenu lors du 83eCongrès de l’Acfas, du 25 au 29 mai, au campus de Rimouski.

  • L’UQAR compte le second plus important contingent de chercheurs membres du réseau ArcticNet parmi les universités canadiennes. Dédié à l’étude des changements climatiques dans l’Arctique canadien, ce regroupement joue un rôle crucial à l’égard du développement et de la diffusion des connaissances sur cette région où se concentrent des enjeux majeurs sur les plans environnemental, socioéconomique et politique.

  • La Caisse Desjardins de Rimouski vient de remettre des subventions totalisant 53 500 $ afin d’appuyer financièrement des projets de recherche menés par sept professeurs de l’UQAR.

  • Les Fonds de recherche du Québec et l’Université du Québec à Rimouski se réjouissent du projet de création d’un institut franco-québécois voué au développement du secteur maritime. L’établissement d’un tel institut international donnera une impulsion majeure au développement des connaissances liées au secteur maritime.

  • Une quarantaine de chercheurs du Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT) et de diverses universités, dont neuf de l’UQAR, estiment que les coupures dans les institutions de développement régional, comme les conférences régionales des élus et les centres locaux de développement, fragilisent les régions et auront des impacts plus importants que la seule disparition de ces structures.

  • Une équipe de chercheurs de l’UQAR et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) vient d’élucider une énigme paléontologique au sujet des milliers de petits fossiles nommés Scaumenella, qui ont été retrouvés en abondance dans les falaises fossilifères de Miguasha, en Gaspésie. Datant de 380 millions d’années, ceux-ci ont suscité l’intérêt de paléontologues européens, américains et canadiens depuis près de 80 ans.

  • Les professeures Catherine Beaudry et Mélanie Gagnon mènent une recherche afin de mieux comprendre les conséquences des mesures d’accommodement sur le vécu des employés qui en ont fait la demande. Un aspect souvent négligé, mais qui est néanmoins essentiel afin de cibler les pratiques à adopter pour maximiser l’apport des employés au sein de leur organisation.

  • Une exposition rassemblant les œuvres des participants au deuxième concours Chercheurs d’art est présentée jusqu’au 27 février sur la mezzanine de l’Atrium du campus de Rimouski.

  • La Revue canadienne des sciences de la Terre illustrera tous ses numéros de l’année 2015 avec une photo du cratère des Pingualuit qui accompagne un article d’un diplômé de l’UQAR-ISMER au doctorat en océanographie, Hervé Guyard.

  • Candidate au doctorat en éducation, Marie-Êve Gonthier est lauréate du concours Étudiants-chercheurs étoiles du Fonds de recherche du Québec, dans la catégorie Société et culture, pour son article intitulé « L’influence du clavardage sur la maîtrise du français écrit des élèves du premier cycle du secondaire » publié dans la Revue des sciences de l’éducation en collaboration avec Stéphanie Leblanc, professeure à l’UQAR.

  • Le magazine scientifique Québec Science a retenu deux découvertes de chercheurs de l’UQAR-ISMER dans le cadre de son palmarès annuel.

  • Spécialiste des soins de santé en région, la professeure Hélène Sylvain est la récipiendaire de la Distinction Alcide-C.-Horth 2014. Un prix qui souligne la contribution de cette pionnière des sciences de la santé à l’UQAR.

  • La Chaire de recherche en géoscience côtière de l’UQAR a développé une expertise de pointe sur les risques naturels. Mariant la science fondamentale et la science appliquée, les travaux menés par une centaine d’étudiants et de chercheurs dans tout le Québec maritime permettent de faire avancer les connaissances sur la dynamique des systèmes côtiers dans un contexte de changements environnementaux.