Éducation

  • Tous les jeudis matin des mois de février à juin, deux élèves de l’école Guillaume-Couture ont eu l’occasion de vivre un stage unique au campus de Lévis de l’UQAR. Dans le cadre de leur programme de formation préparatoire au travail adapté, ils ont pu classer, ranger, nettoyer et préparer du matériel à la didacthèque et à la bibliothèque de l’établissement universitaire. Accompagnés par une technicienne en éducation spécialisée de leur école, ces élèves avec des besoins particuliers ont pu côtoyer toute une équipe de l’UQAR mobilisée pour les accueillir et faire de ce stage une réussite.

  • Trois professeures en science de l’éducation de l’UQAR reçoivent plus d’un million $ du ministère de l’Enseignement supérieur pour la réalisation de 3 projets inédits dans leur domaine. Sélectionnés dans le cadre d’un appel à projets, ces derniers devaient répondre à la priorité gouvernementale visant à favoriser la réussite à tous les ordres en améliorant et en diversifiant l’offre de formation en enseignement. Ils devaient également contribuer à la valorisation de la profession enseignante et répondre à des enjeux actuels de l’éducation.

  • Lors du 23e gala du rayonnement des personnes diplômées de l’Université de Sherbrooke, la professeure et directrice du comité de programmes des études des cycles supérieurs en éducation à l’UQAR, Rakia Laroui a été nommée Ambassadrice de l’excellence de la faculté d’éducation de l’établissement pour l’année 2022. Cette distinction souligne la personnalité d’exception de la professeure Laroui et son engagement dans des causes visant à réduire les inégalités sociales, celle des femmes et son rôle actif auprès des étudiantes et étudiants universitaires.

  • Il y a du nouveau pour les 15 000 personnes qui étudient en éducation au Québec. Les tout premiers Jeux de l’éducation se tiendront du 6 au 8 mai sur le campus de l’UQTR. Une délégation de l’UQAR, l’une des huit universités participantes, aura la chance de concourir à cette première compétition interuniversitaire de ce domaine d’études débutant dans les prochaines heures. Étudiantes en troisième année du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire au campus de Lévis, Camille Salvas et Karina Renaud aident, soutiennent et motivent depuis les dernières semaines les équipes constituées de 32 étudiants et étudiantes dans le dernier droit de leur préparation.

  • Des étudiantes et des étudiants au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire ont récemment reçu la visite d’une cinquantaine d’élèves de maternelle 4 ans et de maternelle 5 ans de l’école des Cheminots, de Price, pour une activité d’intégration au campus de Rimouski. Une occasion de mettre en pratique des notions théoriques et de tisser des liens avec le milieu scolaire.

  • Dans le cadre du mois de l’autisme, l’Université du Québec à Rimouski annonce le déploiement de deux nouvelles cohortes au certificat en trouble du spectre de l’autisme. La première cohorte est prévue à l’automne 2022 à Rivière-du-Loup et la seconde à l’hiver 2023 à Rimouski.

  • Le gouvernement du Québec vient de confirmer une aide financière de 1,35 million de dollars par année à l’Université du Québec à Rimouski pour développer une antenne universitaire dans la région de la Gaspésie‒Îles-de-la-Madeleine. Des cours seront offerts en présence dans les trois campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles, soit à Gaspé, à Carleton-sur-Mer et aux Îles-de-la-Madeleine.

  • Au début du mois d’avril, seize équipes, composées de quatre joueuses et joueurs chacune, se sont retrouvées sur une patinoire …en plein cœur du campus de Lévis de l’UQAR. L’affrontement entre les bandes s’est déroulé …dans le plus grand des plaisirs! La seizième présentation du tournoi le Paradoxe de l'UQAR est l’un des plus importants événements d'improvisation du réseau universitaire et du réseau civil québécois et l’un des seuls tournois tenus cette année. Et une équipe du réseau civil d’impro de Rimouski, « les cinq doigts de la main », a remporté ce tournoi. Échange avec une participante, Charlie Veilleux, étudiante au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire.

  • L’Université du Québec à Rimouski lance une chaire de recherche en éducation à l’environnement et au développement durable grâce au soutien financier de Desjardins et à la collaboration de la Fondation de l'UQAR. Dirigée par la professeure en sciences de l’éducation Geneviève Therriault, la nouvelle chaire mettra de l’avant une approche de recherche collaborative avec le milieu scolaire.

  • Marine Cailleau s’est illustrée lors de la finale de « Délie ta langue! » L’étudiante au baccalauréat en biologie a décroché le Prix du public lors de sa prestation au concours d’éloquence.

  • La transition scolaire est une étape importante pour les enfants et leurs parents. Elle est souvent considérée comme le défi d'adaptation le plus important que vivent les enfants. Une recherche menée par la professeure Martine Poirier permettra d’identifier les facteurs qui expliquent le mieux l’adaptation des enfants vulnérables sur le plan émotionnel et comportemental pendant la transition et à établir le rôle des facteurs scolaires pour soutenir leur adaptation.

  • Diplômé du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l’UQAR au campus de Lévis en 2016, Olivier Chouinard s’est vu décerner par le gouvernement du Québec une bourse d’honneur d’une valeur de 25 000 $ pour favoriser le développement de son entreprise RO2 Techno. Le récipiendaire a participé au gala virtuel le 16 mars dernier et bénéficiera d’un accompagnement d’un an, sans frais, par le Réseau Mentorat.

  • Marine Cailleau et Charlie Veilleux représenteront l’Université du Québec à Rimouski lors de la grande finale du concours « Délie ta langue! ». L’événement sera présenté le lundi 28 mars, dès 16 h, à la Grande bibliothèque de Montréal.

  • Le 21 décembre dernier, il y a dix ans, jour pour jour, le professionnel de recherche Dominic Simard signait son premier contrat à l’UQAR. Cumulant depuis plus d’une cinquantaine de contrats réalisés dans différents départements, dont en sciences de l’éducation et en sciences de la santé, M. Simard vient tout juste de terminer un long parcours d’étude. À la récente collation des grades au campus de Lévis, c’est avec une grande fierté qu’il monta sur la scène pour l’obtention de son diplôme pour sa maîtrise en sciences de l’éducation, débutée en 2016. 

  • L’UQAR bien présente en Beauce

    Depuis les premières activités de l’UQAR en Chaudière-Appalaches, treize programmes ont été offerts en Beauce à une ou plusieurs reprises, et ce, avec l’objectif de proposer une offre de formations continuellement ajustée, autant aux besoins des étudiantes et des étudiants qu’à ceux des acteurs socioéconomiques de la région (centres de services scolaires, CISSS, entreprises, etc.).

  • L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) vient d’attribuer un prestigieux prix à Judicaël Alladatin, qui a réalisé un postdoctorat à l’UQAR en sciences de l’éducation sous la direction du professeur Jean Bernatchez. Le chercheur originaire du Bénin est l’un des quatre lauréats de la 10e édition du Prix de la Francophonie pour Jeunes Chercheurs.

  • De nouvelles professeures et de nouveaux professeurs réguliers se sont joints à l’Université du Québec à Rimouski au cours de la dernière année universitaire. L’UQAR-Info profite de leur arrivée pour vous les présenter.

  • Des projets novateurs en éducation

    Le mercredi 15 décembre 2021, à l’atrium de l’UQAR campus de Lévis, les finissantes et les finissants du stage IV du programme de baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire (BÉPEP), ont pu exposer et présenter les dispositifs et les productions de leurs projets novateurs.

  • Nicole Borettaz et Carola Rosso ont parcouru plus de 6000 kilomètres pour poursuivre leurs études universitaires à l’UQAR. Effectuant un trimestre de leur baccalauréat respectif au campus de Rimouski, ces étudiantes italiennes profitent du programme de mobilité pour vivre une expérience à l’international.

  • La diplômée de l’UQAR en enseignement secondaire, Denise Lemieux, a un parcours vraiment particulier. Après avoir enseigné quelques années en suppléance à Montréal, elle s’est retrouvée dans le Nord-du-Québec, dans le village nordique de Kuujjuarapik. Sa mère enseignait sur place et un accident l’empêchait alors de poursuivre ses activités d’enseignement. C’est donc Denise Lemieux qui a terminé l’année scolaire! Elle y aura finalement enseigné quelques années pour ensuite entreprendre un défi professionnel hors de l’ordinaire en compagnie de son père. Rencontre avec une fière Gaspésienne énergique et fort vaillante.