UQAR-Info

  • L’UQAR vient d’être désignée pour une deuxième fois Université de l’année en recherche au Canada par la firme indépendante RE$EARCH Infosource Inc.

  • Le programme de formation FONCER du CRSNG en sciences environnementales nordiques (EnviroNord) a vu le jour en avril 2010. Ce programme pan-canadien et multi-institutionnel forme des experts ayant une vision globale et interdisciplinaire des enjeux qui touchent les environnements nordiques. Depuis sa création, 259 étudiants et stagiaires post-doctoraux ont bénéficié des bourses EnviroNord en se partageant plus de 710 000$.

  • La réputée revue Science vient de publier un article du professeur d’océanographie Bjørn Sundby sur le rôle crucial d’une forme de manganèse négligée, mais pourtant abondante, dans les milieux aquatiques dans le cadre d’une étude sur les sédiments de l’estuaire du Saint-Laurent.

  • Mataëlle Onapin est l’une des étudiantes à avoir décidé de troquer l’océan Atlantique contre l’estuaire du fleuve Saint-Laurent. Originaire de Capesterre en Guadeloupe, elle a entamé, l’an dernier, un baccalauréat en chimie de l’environnement et des bioressources à l’Université du Québec à Rimouski.

  • Peu de jeunes dans la vingtaine peuvent s’enorgueillir d’avoir participé à un Sommet du G20 en tant qu’entrepreneur. C’est pourtant le cas d’Alexandre Dumont, directeur général de l’entreprise Gazon Synthétique GSQ, qui poursuit ses études au baccalauréat en administration, concentration finance corporative à l’UQAR.

  • L’Université du Québec à Rimouski et le Centre de santé et de services sociaux de Rimouski-Neigette viennent de conclure une entente stratégique favorisant le développement de la formation et de la recherche en santé.

  • Le premier colloque scientifique de la Chaire de recherche sur la Persévérance scolaire et la Littératie a eu lieu à l’UQAR les 26 et 27 septembre 2013. Ce colloque sur invitation avait pour thématique Regards sur la littératie : une diversité de points de vue et visait à permettre aux chercheurs associés de présenter leur projet de recherche qui s’inscrivait dans un des volets de la Chaire. Il avait aussi pour objectif d’initier les étudiants à une activité de diffusion scientifique en les faisant collaborer à une communication.

  • L’Université du Québec à Rimouski est l’hôte du 66e Congrès de l’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF). Près de 150 historiens du Québec et d’autres provinces canadiennes y prendront part du 10 au 12 octobre à l’Hôtel Rimouski.

  • Depuis la rentrée automnale, les étudiants de l'UQAR sur le campus de Rimouski peuvent compter sur le soutien d'Isabelle Bégin, une travailleuse de « corridors» qui peut les aider que ce soit sur le plan fonctionnel, organisationnel ou émotif.

  • La Semaine du linge se tient pour la toute première fois à l’UQAR campus de Lévis les 7, 8 et 9 octobre dans l’atrium. L’initiative mise sur pied par Frédérique Bélanger permettra à tous les étudiants d’afficher fièrement leur appartenance à l’Université ainsi qu’à leur programme sur une multitude de vêtements.

  • Grâce à la collaboration de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, la seconde série de conférences populaires en santé dans l’Est du Québec sera présentée à Gaspé par le biais de la vidéoconférence.

  • Le projet ARCTIConnexion et l’étudiante en développement régional Ting Zhang ont remporté deux prix lors du prestigieux Gala Forces AVENIR universitaire. Un résultat exceptionnel pour ces représentants de l’UQAR à ce concours provincial qui souligne l’engagement des étudiants dans leur communauté.

  • Chargé de cours en travail social à l’UQAR, Jean Bédard vient d’obtenir le prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec pour son roman Marguerite Porète [ :] L’inspiration de Maître Eckhart, publié l’année dernière chez VLB éditeur.

  • Comment faire en sorte que les éoliennes fournissent de l’énergie même lorsque le vent diminue ? Étudiant à la maîtrise en ingénierie, Frédéric Brédard met au point un banc d’essai pour optimiser la conversion de l’énergie éolienne du souffle du vent jusqu’au transport sur le réseau, et ce, en diminuant au maximum les pertes d’énergie.

  • La Fondation de l’Université du Québec à Rimouski, en partenariat avec TELUS, est heureuse d’annoncer la création du volet Entrepreneuriat dans le cadre du Programme de bourses Jinette-Côté. Doté d’une enveloppe budgétaire de 40 000 $, ce programme qui s’adresse aux étudiants et jeunes diplômés de l’UQAR vise à appuyer la réalisation de projets d’entreprises encore au stade de prédémarrage.

  • L’organisme Accueil et Intégration Bas-St-Laurent, dont les bureaux sont situés au campus de Rimouski, propose une nouvelle activité pour les diverses communautés culturelles de la région avec la tenue d’un premier Marché interculturel de Noël, les 14 et 15 décembre, au sous-sol de l’église Ste-Agnès. La communauté universitaire est invitée à y participer.

  • Pour intéresser les élèves du premier cycle de l’enseignement secondaire aux mathématiques et leur donner un sens, Josianne Trudel a mis sur pied un projet de recherche tout à fait original qui met en vedette le métier du scénographe au théâtre.

  • Forts du succès obtenu lors de la première année de diffusion, une deuxième série de conférences publiques portant sur la douleur chronique sera présentée au cours de l’automne 2013. Ces activités sont organisées par l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), en collaboration avec TELUS-Santé, le Centre d’expertise en santé de Sherbrooke (CESS), l’Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, le Centre de santé et de services sociaux de Rimouski-Neigette (CSSSRN) et le Centre de santé et de services sociaux de La Mitis (CSSSM).

  • À la découverte de l’océanographie !

    L’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) organise une  rencontre de promotion de l’océanographie, le mercredi 2 octobre de 11 h 30 à 14 h. Une excellente occasion pour mieux connaître les quatre champs d’expertise de ce domaine d’étude phare de l’UQAR.

  • Pour sa troisième édition tenue du 18 au 24 août, la session intensive de l’Université d’été en patrimoine s’est déroulée dans la Baie-des-Chaleurs. Le groupe d’étudiants, dirigé par le professeur d’histoire Jean-René Thuot, s’est lancé à la découverte des objets patrimoniaux des différentes communautés culturelles qui cohabitent le long du littoral dans un espace relativement restreint.